HÉLÈNE PRÉVERAUD, DESSINATRICE NATURALISTE


Il y a parfois des tournants totalement imprévus dans une vie.

.

Comme celui qui fait qu’on nait amoureuse des chevaux, que l’on monte et dessine pendant presque 30 ans, et puis que d’un coup d’un seul on se passionne pour la pêche et les poissons et que de, fil en aiguille, on passe des crinières aux nageoires.

.Helene-Preveraud-craftyanflers-6..

Dessinatrice naturaliste, grandement autodidacte, j’ai été artiste équine jusqu’à cette belle reconnaissance que furent une sélection à Art Cheval à Saumur en 2016 (avec le dessin d’un cheval dans l’eau, cela ne s’invente pas !) et la réalisation d’une partie des illustrations du dernier livre de Georges Lenzi, Gauchos, en collaboration également avec Marcello Pettineo.

Helene-Preveraud-craftyanflers-8.

Helene-Preveraud-craftyanflers-9

Helene-Preveraud-craftyanflers-7

Oui LE Georges Lenzi, infatigable guide de pêche, moucheur et journaliste halieutique. Et oui LE Marcello Pettineo, talentueux et fascinant artiste naturaliste et moucheur généreux et passionnant.
Il y a des transitions surprenantes…

..

Georges LenziHelene preveraud-Georges Lenzi

..

.

Marcello Pettineo

Helene preveraud-Marcello Pettineo

.

Il est ainsi délicat de dénouer l’écheveau de fil (de pêche forcément) qui aboutit aujourd’hui à la production de dessins de poissons, devenue particulièrement importante en 2019. Probablement en premier lieu les récits merveilleux de pêches incroyables aux tarpons, aux carangues, aux taïmens, les descriptions de bonefish, de truites prodigieuses. Ces histoires racontées le soir autour d’un dernier verre, lues dans les livres ou les articles des copains, ou lors d’interminables déjeuners ou trajets en voiture, et qui aiguisent l’imagination. Il y a ensuite le besoin impérieux de chercher, d’apprendre, de connaître et de se mettre au défi tout seul. Du roman d’un Norman McLean aux récits autobiographiques de Pierre Clostermann, apprendre sur le papier un art que l’on ne peut pratiquer dans un quotidien trop chargé, le toucher au travers du dessin faute hélas de pêcher à ce jour. Et puis il y a le Thouet qui coule en bas du terrain, mes voisins les chevesnes qui me sont devenus familiers au point d’avoir droit à des mots doux que l’on réserve naturellement à ses animaux de compagnie.

Le Thouet

Helene Preveraud-craftyanflers-11

.

Il y a la découverte de la beauté incroyable des poissons, de leurs reflets, leurs robes complexes, le défi technique qui, sur la base d’une forme extrêmement simple comme celle du poisson en général, consiste à placer avec une justesse chirurgicale les nageoires, les lignes d’écailles, les nuances… l’art halieutique est la rencontre du facile et de l’ultra complexe. Et il est d’autant plus intéressant pour un artiste naturaliste qu’il passionne peu le grand public et n’accroche donc l’œil que du spécialiste, celui-ci exigeant pour être satisfait la plus totale rigueur artistique et scientifique. Enfin peut être, il y a ce rêve du regard du pêcheur, qui caresse des yeux l’animal quasi mythique, le «Game fish» qu’il vient d’épuiseter et s’apprête à rendre à la rivière. Un regard empreint du plus grand des respects, d’un amour infini, un regard qui fait frémir la femme et fantasmer l’artiste qui ne peut que souhaiter à son travail d’être ainsi contemplé.

.

Ombres communs (Thymallus thymallus)

.

Helene Preveraud-craftyanflers-5

Helene Preveraud-craftyanflers-4 Helene Preveraud-craftyanflers-3

Tarpons atlantiques (Megalops atlanticus)

.

Helene Preveraud-craftyanflers-1

Helene Preveraud-craftyanflers-2

.

Mon travail et mes actualités sont visibles sur mon compte facebook : Hélène Préveraud.

.

contact : helene.preveraud@orange.fr

..

Helene-Preveraud-craftyanflers-10

.

Partager

HÉLÈNE PRÉVERAUD, DESSINATRICE NATURALISTE

Discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *